L’électricité en camping-car : Mise à niveau et comment faire X 3 en autonomie !

Aujourd’hui nous allons voir comment mettre à niveau l’électricité en camping-car de manière concrète. Afin de multiplier au minimum PAR 3 son autonomie. Voilà un sujet qui devrait intéresser beaucoup de personnes qui roulent en véhicule de loisirs,  que ce soit Fourgon Van au camping-car.

Je trouve qu’il y a rien de plus frustrant de devoir trouver une prise secteur juste pour recharger sa batterie qui n’a pas la capacité suffisante pour gérer la consommation de tous nos accessoires électroniques,  type téléphone ou PC portable.  Qu’on se branche sur une prise 230 volts en hiver pour des questions de chauffage c’est tout à fait normal.  Pour le reste la technologie d’aujourd’hui nous permet d’avoir beaucoup d’autonomie le restant de l’année.

Etat des lieux : Electricité d’un camping-car des années 2000

multiplier au minimum PAR 3 son autonomie en électricité en camping-car

Dans cet article nous allons voir un cas pratique sur Camping car profilé pilote P72 des années 2000Jean-Philippe le propriétaire du véhicule m’a sollicité pour l’aider dans ce projet de rénovation. Je pense que je vais lui redonner un sérieux coup de boost en énergie !

On va d’abord commencer par faire un état des lieux concernant l’installation électrique de ce camping-car.  Nous allons tous passer en revue,  des batteries au panneau solaire ainsi que tous les autres appareils type régulateur, chargeur, convertisseur

état des lieux en électricité en camping-car, installation Jean-Philippe

Bilan du parc batterie 

J’imagine que vous vous en doutez On va retrouver la batterie du moteur De 95 Ah,  technologie plomb-acide classique. La deuxième batterie est celle qui est dédiée à la cellule, un modèle AGM de 100Ah.
J’avoue avoir du mal à comprendre pourquoi une technologie AGM pour une utilisation auxiliaire. 
Je comprends qu’il manque d’énergie dans son camping-car. 

Si nous partons du principe que sa batterie 100Ah est neuve, ce qui est loin d’être le cas je le rappelle.
(On l’a déjà vu dans plusieurs articles sur ce blog qu’une technologie au plomb)  Si l’on veut préserver la longévité au maximum il ne va pas falloir descendre en dessous de 30 % de sa capacité.  50 % restant le maximum à ne pas dépasser.

Ce qui nous donne pour 100 Ah, Une capacité utile de 30 Ah voir 50ah dans de rare cas. Vous l’aurez compris c’est une capacité extrêmement faible,  mais pour mieux comprendre,  cette batterie était à la base prévu pour faire fonctionner simplement l’éclairage,  la pompe à eau, et la télévision. Les accessoires électroniques étant à l’époque beaucoup plus limités qu’à l’heure actuelle.

Un kit panneau solaire ancienne génération 

Sur le toit du véhicule nous avions un vieux panneau solaire polycristallin d’une puissance de 120 watts. Ils étaient raccordés sur un régulateur de charge de type PWM. On l’a déjà vu dans un article dédié que ce type de régulateur servait uniquement à abaisser la tension du panneau solaire pour ne pas abîmer la batterie.

Cette tension de charge n’est pas variable, il n’est pas adapté à toutes les technologies. Certes c’est peu coûteux,  mais on ne peut pas faire plus mauvais en terme de rendement. 

La recharge via l’alternateur

Là encore et en donnant l’âge du véhicule je ne suis pas surpris d’y trouver un coupleur séparateur assez basique de type relais contrôlé par un microprocesseur. Ce type de coupleur à l’avantage de prendre très peu de place,  d’avoir un prix assez dérisoire, et d’être adapté pour recharger les batteries au plomb.

Il peut même permettre  d’utiliser la batterie auxiliaire en support de celle du porteur,  si cette dernière venait à manquer d’énergie pour le démarrage. Mais le gros inconvénient c’est qu’il ne peut pas faire de recharge au-delà de 80 %. Et vous ne pouvez pas connecter un modèle au Lithium. C’est pourtant ce que j’ai en tête pour la mise à niveau de l’installation de Jean Philippe. 

Le convertisseur 12v 220v sinus modifié

Là encore comme le convertisseur qui était dans le camping-car lorsqu’il l’a acheté tu as déjà grillé,  il a acheté un autre modèle  qui se branche sur l’allume-cigare dont le signal et de type sinus modifié. Il faut faire très attention avec ce type de convertisseur car vous allez y connecter vos appareils électroniques dernier cri,  type drone,  GoPro,  ou encore un PC portable.

Pour protéger vos appareils il faut prendre soin de choisir un modèle pur sinus et cela implique d’y mettre un certain prix. 

Nouvelle installation électrique du camping-car de Jean-Philippe 

Après avoir démonté tout ce vieux matériel et reçu notre nouvelle commande,  je vais vous présenter le choix des nouveaux appareils que nous avons installé dans le véhicule. Car l’électricité de ce vieux camping-car état vraiment obsolète.

Vous allez voir que pour un budget compris entre 2500 et 3000 € vous pouvez révolutionner l’autonomie électrique de votre camping-car et ne plus manquer d’énergie la plupart du temps.

Mise à jour de l'électricité en camping-car, nouvelle installation Jean-Philippe

Quelle technologie de batterie ?

On ne va pas reprendre ici les avantages et inconvénients des différentes technologies de batterie,  car c’est un sujet qu’on a déjà traité sur ce blog. Cependant pour rester assez succinct,  vous avez les batteries plomb AGM ou GEL VS  les batteries Lithium

Pour cette nouvelle installation nous avons choisi de partir sur une technologie au lithium. Pour différentes raisons  et contraintes que nous avions,  qui sont l’encombrement,  la capacité utile et le temps de charge. Nous avons choisi un modèle LiFePO4  de 120 Ah de chez Creabest

Batterie Creabest

batterie au lithium de marque Creabest pour bateau et camping-car

Technologie LITHIUM
Stock et Livraison Creabest
120 Ah – BMS


Cette batterie intègre un contrôleur intelligent type BMS qui vérifie la tension le courant est la température de charge en temps réel.  elle a en plus une connexion via le Bluetooth une application dédiée. L’avantage c’est qu’elle rentre en lieu et place de l’ancien modèle AGM. 

Comme on partait d’une installation déjà existante,  nous n’avons pas refait de calcul de consommation car l’objectif était de multiplier par deux au minimum la capacité actuelle.  S’ils ont fait une brève comparaison de la capacité utile, voici ce que ça donne : 

  • Batterie Lithium : 120Ah à 80% de taux de décharge = 96Ah utilisable
  • Batterie AGM : 100 Ah à 30% de taux de décharge = 30Ah utilisable
capacité utile batterie AGM VS Batterie Lithium

La nouvelle installation solaire 

Concernant les panneaux solaires, les évolutions technologiques avance assez rapidement,  et quand on possède des modèles qui datent de plus de 10 ans on peut commencer à se poser la question d’un remplacement où on peut gagner parfois 2 fois plus de puissance pour un même encombrement.

Afin de diminuer le temps de charge nous avons choisi de partir sur un nouvel encombrement de panneau et de partir sur un modèle d’une puissance de 385 watts en monocristallin de chez Voltec Solar.
L’ancien régulateur PWM  a été remplacé par un modèle MPPT de chez Victron Energy.

BlueSolar MPPT 100/30 Victron Energy


Ces derniers ont un rendement 30 % supérieur par rapport à un PWM. Ce type d’appareil accepte les tension de charge très élevées est compatible avec tous les types de batterie AGM gel et lithium.
Les régulateur solaire de chez Victron Energy  on t’entend plus une application une connexion Bluetooth qui permet d’accéder à toute la configuration et de surveiller sa consommation énergétique en temps réel.

Le nouveau coupleur séparateur 

Afin de pouvoir accéder à une recharge à 100 % de la batterie auxiliaire lorsqu’on est sur la route,  il a fallu changer le vieux relais contre un modèle aussi appelé chargeur booster DC/DC. Ce qui permet, même en roulant peu, d’accéder à des taux de recharge inégalée par rapport à l’ancien équipement.

Orion Smart – Victron Energy

Le choix d’un convertisseur 12v 220v pur sinus 

Comme il n’y avait pas de besoin d’appareil avec de forts courants de démarrage nous sommes partis sur un modèle de chez Victron Energy. Le modèle choisi fait 900 Watt en Crête,  j’ai personnellement un modèle d’une autre marque avec 3000 watts de crête.  mais j’ai choisi un autre schéma électrique afin d’arriver à l’équivalent en termes d’options. 

Victron Energy Phoenix Onduleur

Je trouve personnellement les modèles Victron Energy un peu chers. Cependant ils ont l’avantage d’intégrer une solution tout-en-un.  C’est un convertisseur, un chargeur,  mais aussi un commutateur de source 230 volts. 

Ce qui fait que lorsque vous arrivez sur une prise camping, la commutation se fait automatiquement et tout votre réseau 220 à l’intérieur du camping-car et alimenté il y a la prise extérieure. Du moment que vous débrancher la prise extérieure tout le réseau interne bascule dis à le convertisseur 12volts 220 volts.

schéma électricité camping-car avec convertisseur multiplus Victron

Comment être autonome en électricité en camping-car ?

Pour viser l’autonomie en camping-car vous pouvez voir que ce n’est pas très compliqué,  il suffit de vous inspirer de la nouvelle installation que nous avons réalisée avec Jean-Philippe. Il faut toujours commencer par le choix des batteries et calculer vos besoins électriques.

Pour cela,  vous lister tous les accessoires électroniques que vous avez a charger au quotidien, et combien de temps vous vous en servez chaque jour. D’autant plus lorsque vous partez de zéro avec un fourgon ou un van qu’on aménage soi-même. 

Préférer une batterie lithium

Même si votre consommation en électricité en camping-car est faible,  vous pouvez quand même partir sur une batterie lithium mais de faible capacité. Vous y gagnerez en poids et en encombrement,  mais ce que je préfère le plus c’est le temps de charge extrêmement réduit. 

Multiplier les possibilités de recharge 

  • Le premier moyen de recharge c’est d’utiliser l’énergie produite par le moteur qui entraîne l’alternateur du véhicule. Le coupleur séparateur de dernière génération offre des rendements élevée pour des charges à 100%
  • Le deuxième moyen, c’est via un panneau solaire. le chargeur solaire va compléter la charge même lorsque vous roulez ! Et grâce à un chargeur régulateur intelligent type MPPT. C’est à mon avis la combinaison à avoir si on vise un peu d’autonomie. 
  • Le troisième moyen c’est grâce au connecteur P17 que l’on trouve sur le l’extérieur du camping-car.  Si vous disposez d’un réseau électrique de 230 volts interne,  elle pourra vous faire économiser de l’énergie électrique pendant votre séjour,  mais aussi recharger votre batterie auxiliaire. 

3 Commentaires
  1. […] qui sont généralement fournies en façade.Mais lorsqu’on se lance dans la construction d’un réseau électrique 220 volts dans un van ou fourgon aménagé, on va avoir différents appareils de différentes […]

  2. […] oui il existe bien encore une autre alternative pour ceux qui sont vraiment allergiques à l’électricité et qui ont plutôt des petites installations. Je vois surtout l’usage de ses batteries nomades en […]

  3. Bonjour, merci pour toutes les informations sur le site et les vidéos cela m’aide beaucoup a comprendre et a me lancer dans mon autonomie électrique
    J’avais une question concernant les fonctions smart (Bluetooth) sur le MPPT, l’Orion, le Multiplus et même la batterie. Es ce vraiment utile en terme de gestion ou c’est plus de l’information ? es ce qu’il vaut mieux avoir tous en Bluetooth pour que tous soit relier ou si j’ai que le SMART mppt ca va poser un problème ? je voulais comprendre aussi la différence avec les contrôleurs de batteries ? faut-il cumuler les deux ou un seul système fonction ?
    merci a toi

Laisser un commentaire

Mister Vanlife
Logo