Réduire sa facture EDF grâce au panneau solaire de votre van ou camping-car avec l’autoconsommation !! 

micro contrôleur + panneau solaire

Si comme moi vous ne vivez pas à l’année dans votre van ou votre camping-car et que vous avez un ou plusieurs panneaux solaires sur le toit, alors je vais vous montrer dans cette vidéo comment réinjecter votre production solaire, quand votre véhicule est garé devant chez vous. Cela faisait longtemps que je regardais ce panneau sur le toit de mon fourgon aménagé, servir à rien quand je ne suis pas en voyage avec.

Je me disais, c’est quand même 400W crête de production qui sont inexploitées. Il maintient la charge de ma batterie Lithium mais en réalité ça ne sert strictement à rien car l’autodécharge est quasi nul sur ce type de batterie. J’ai donc trouvé un système simple et pas cher pour faire de l’autoconsommation avec ce panneau solaire et l’exploiter tous les jours de l’année, que je sois en road trip ou à la maison.

Qu’est-ce que l’autoconsommation ?

Alors pour bien comprendre ce dont on va parler ici, je vais déjà faire un petit rappel de ce qu’est l’autoconsommation. Le principe de l’autoconsommation, c’est le fait de consommer l’électricité produite par un ou plusieurs panneaux photovoltaïque, installés sur le toit ou à proximité de votre logement. Dans notre cas ici, nous allons nous intéresser à une consommation de la production sans réinjecter le surplus dans le réseau EDF et donc sans revente.

Le nombre de panneaux sur le toit d’un van, fourgon aménagé ou un camping-car étant quand même assez limité. Il y a peu de chance que votre production dépasse votre consommation instantanée en journée avec un ou deux panneaux solaires. Mais aujourd’hui la plupart des kits plug & play vendus dans le commerce proposent en réalité un à deux panneaux solaires seulement. Même si les installations plus importantes se démocratisent.

Qu’est-ce que l’autoconsommation ?

Un kit solaire plug&play avec un panneau d’environ 400W se vend entre 500 et 700€ en fonction des équipements et supports et va peut facilement dépasser les 1500€ pour deux panneaux solaires de 400W. 

Le constat 

Mais voilà le constat, aujourd’hui je pense qu’on est assez nombreux à déjà posséder une installation solaire sur le toit de notre véhicule aménagé. Quand on ne vit pas à l’année dedans, il y a une partie de l’année ou ces panneaux solaires sont inutilisés. 

Personnellement, je suis resté près d’un an à me dire, c’est dommage, quand on part pas avec le van, mon joli panneau solaire LG Back contact de 400W, ben il sert à rien du tout. Il est déjà installé à quelques mètres de la maison. 

Le constat 

C’est de là que m’est venue l’idée de réaliser un montage pour connecter ce panneau sur mon réseau domestique pour réduire ma facture EDF quand nous ne sommes pas en voyage ou en week-end avec.

Comment ça fonctionne concrètement ?

Après un peu de théorie et la présentation du projet, nous allons voir ici comment réaliser ce montage électrique. Et pour cela rien de mieux qu’un petit schéma électrique. Dans un véhicule aménagé, le rôle du panneau solaire et de,  soit couvrir le besoin électrique en autoconsommation,  soit recharger la batterie, qui joue le rôle de tampon et de stockage de l’électricité. 

Pour cela, notre panneau solaire est branché directement à la batterie mais par l’intermédiaire d’un régulateur MPPT. Cette installation, on ne va bien sûr pas la modifier. 

Le micro onduleur

Ce dont on va avoir besoin pour raccorder le  ou les panneaux solaires, c’est un micro onduleur. L’onduleur va permettre de transformer le courant continu du panneau solaire en courant alternatif. C’est ce type de courant qui est utilisé dans votre maison et sur le réseau EDF. Et bien il va élever la tension suffisamment pour permettre la réinjection pour faire de l’autoconsommation. 

Ce type d’appareil coûte entre 100 et 150€ maximum pour un panneau de 400W certains modèles permettent même de brancher 2 panneaux par onduleur. Ce qui va nous donner ce schéma de principe, ou le panneau solaire sera raccordé à un micro onduleur, qui sera simplement brancher sur une prise de courant dans la maison. 

A partir d’une certaine puissance, on ajoutera quelques éléments de sécurité supplémentaires et un branchement dédié directement au compteur, mais ça, on y reviendra à la fin de la vidéo avec un schéma plus détaillé…

Présentation de mon installation

Présentation de mon installation élecrtique

Alors voici le tableau provisoire que j’ai réalisé dans un premier temps pour faire mes tests. Ce n’est pas très esthétique mais complètement fonctionnel. On a ici les câbles du panneaux solaires qui arrivent du van qui est garé devant mon garage. Concrètement, je les branche et débranche manuellement, ça me prend à peine 5 minutes avec un escabeau. J’ai mis des bouchons connecteurs MC4 pour protéger les câbles qui vont à l’intérieur du van.

Je reprends l’explication du tableau, une fois le panneau solaire connecté au micro onduleur, on pourrait déjà en théorie se brancher à n’importe quelle prise de la maison. Personnellement pour cette expérience, j’ai ajouté en amont un disjoncteur différentiel 30mA. Aussi un disjoncteur 10A, et ensuite raccorder au réseau domestique. également, pour suivre ma consommation, j’ai acheté un petit wattmètre connecté en wifi, qui fonctionne avec l’application Smart Tuya.

Et comme on peut le voir sur cette capture d’écran, j’ai pu économiser entre mi- septembre et le 1er Janvier, 63,73 KW. C’est pas dingue mais le panneau étant à plat sur le toit, le maximum de puissance que j’ai pu obtenir à cette période de l’année c’est 300W environ. Et en décembre, par beau temps, on dépasse rarement les 200W vu l’inclinaison du soleil. Mais cela étant dit sur un an, c’est une économie non négligeable, étant donné que l’installation est déjà là devant chez moi à attendre.

application smart tuya autoconsommation

Schéma électrique complet 

Si vous souhaitez réaliser un montage équivalent, je vous partage ici mon schéma électrique avec un peu plus de détails. Donc ici, mon panneau solaire LG de 400W crête. Connecté à un micro onduleur chinois de base, mais il fait bien son travail.  Ensuite la sortie 230V en courant alternatif que j’ai branchée sur un disjoncteur différentiel et j’ai en plus mis en série un disjoncteur simple. 

Schéma électrique complet 

Sous le dernier disjoncteur, je me suis branché sur une prise de courant qui est dans mon garage. Pour cette petite installation, je ne me suis pas connecté directement sur le compteur Linky. Et un petit appareil qui est pour moi indispensable : C’est le wattmètre connecté pour suivre votre production via une application mobile. Ici la pince ampèremétrique est accrochée sur la phase, juste sous le disjoncteur.

Dés que je dois prendre le van, et bien je coupe au niveau des mes disjoncteur et je débranche mes panneaux connectés au réseau pour les brancher sur le MPPT. Mais cette opération se passe comme je le disais tout à l’heure sur le toit du véhicule pour ma part.

Nous serions ravis de connaître votre avis

Laisser un commentaire

Mister Vanlife
Logo